Founded in 2012, Share Conseil agency has taken a leading role in the Digital industry through the introduction of creative and innovative concepts Never Done Before. From 3D to 360° videos, Live streaming and virtual showrooms, at Share Conseil we proudly created and developed a dozen of the most impressive Digital campaigns during the last 5 years in Morocco !

326-328 Bd Abdelmoumen – Casablanca
(+212) 522.25.24.75
hello@shareconseil.com

[ecoactu] VIVATECHNOLOGIE 2019 : QUAND LES START-UPS MAROCAINES SE FORGENT UNE PLACE PARMI LES GRANDS

L’Agence de développement digital (ADD) a mené une délégation marocaine avec 16 start-ups qui ont pris part à l’Afrobytes. Cette 4ème édition a mis le focus sur six marchés clés d’Afrique dont le Maroc.

Durant ces dernières années, la technologie a connu une évolution remarquable.  Une évolution qui ne fait que s’accélérer dans un monde de plus en plus connecté où il n’y a quasiment plus de limite entre le virtuel et la réalité.

Un secteur accaparant qui attire l’intérêt d’innovateurs, inventeurs, chercheurs et investisseurs. Le Maroc n’échappe pas à la règle. L’émergence du nombre important de start-ups témoigne de l’engouement que suscite le domaine des nouvelles technologies auprès des jeunes. Malgré un écosystème qui n’est pas encore favorable, ils sont nombreux à se lancer dans l’aventure en créant des strat-ups dans divers secteurs notamment la fineTech, l’agriTech, la mobilité, le tourisme et la greentech.

Certaines se sont même imposées au-delà des frontières et ont représenté le Maroc dans plusieurs manifestations internationales. La 4ème édition de l’Afrobytes, rendez-vous entre la Tech africaine et la Tech mondiale, qui s’est tenue aujourd’hui 15 mai à la Station F à Paris, a été l’occasion de mettre en avant ces jeunes qui travaillent dans l’ombre et qui sont une fierté pour notre pays. Une importante délégation marocaine menée par l’Agence de développement digital (ADD) a participé à cette messe de la technologie qui se tient en marge du Salon VivaTechnologie 2019 organisé à Paris du 16 au 18 mai 2019.

La participation de 16 start-ups à cet événement est une façon de dire au monde que le capital humain de notre pays n’est pas seulement une main-d’œuvre peu qualifiée qui attire des investisseurs étrangers pour sa compétitivité mais nous avons des innovateurs, des chercheurs et des ingénieurs très hautement qualifiés.

Preuve en est, le Maroc figure parmi les six marchés clés d’Afrique sur lesquels le focus de cette 4ème édition de l’Afrobytes a été fait. En effet, cette rencontre a été l’occasion pour les Start peurs de convaincre les investisseurs potentiels venus des quatre coins de la planète pour dénicher la perle rare. L’objectif étant de lever des fonds et permettre ainsi à la Start-up d’évoluer. La session « Pitch my country » a permis à la délégation marocaine de présenter, dans un premier lieu, les atouts de notre pays notamment sur le plan de l’investissement. Mehdi Alaoui (La Factory) et Mohamed Faïçal  Nebri de l’ADD se sont chargés de rappeler le contexte où en est le Maroc par rapport à l’incitation à l’investissement, au développement des nouvelles technologies et des chantiers en cours pour faire du pays une vraie plateforme africaine dans ce domaine. La parole a été donné par la suite à 4 Start-ups qui ont représenté le Maroc lors de cette session à savoir ALT Play, Ashno-share, Pillioty et SOWIT. Comme dans un ring, les startuppers se sont donnés à fond pour convaincre les investisseurs présents à cette rencontre.

Quant aux 12 Startups restantes, elles ont eu droit à des meetings « One to One » avec 12 investisseurs lors de la session de « Speed Dating ». Cette première journée n’est que le début d’une messe technologique de 5 jours où les start-ups marocaines devront se donner à fond pour lever les fonds nécessaires et attirer des investisseurs potentiels.

Source : www.ecoactu.ma